Le domaine du merle

Depuis 2012, le siège de la Maison de la transhumance est installé au domaine du Merle, sur la commune de Salon-de-Provence, propriété de Montpellier SupAgro. Légué en 1920 par la veuve d’un banquier marseillais féru d’agriculture et d’élevage, Félix Abram, ce grand domaine composé de prairies irriguées et de coussouls devient, conformément au vœu des légataires, un lieu central d’expérimentation et de formation. Là démarre et s’organise, après la Seconde Guerre mondiale et sous la direction d’Irénée DENOY, la modernisation de l’élevage ovin du sud-est de la France, avec la mise en place de formations pour les assistants bergers départementaux, les éleveurs et les bergers et, en 1955, la constitution d’un haras de béliers mérinos. Aujourd’hui encore, le domaine du Merle poursuit ses missions de recherche, de formations et d’expérimentations zootechniques menées en collaboration avec l’INRA et la filière régionale ovine. Il dispose également du plus ancien centre de formation de bergers transhumants. La Maison de la transhumance ne pouvait trouver meilleur asile, au cœur de la plaine de Crau et sur un lieu de formation et de contacts connus de tous les éleveurs ovins de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
La collaboration entre la Maison de la transhumance et le Domaine du Merle débouche aujourd’hui sur plusieurs projets communs, à différents stades de maturité, qui permettront aux deux structures de se développer tout en répondant à leurs objectifs respectifs.


Domaine du Merle

Télécharger

Maison de la transhumance © Quai13