Seconde édition des “Rencontres du Mérinos d’Arles”

Les 26 et 27 novembre derniers se sont tenues dans la ville d’Arles les “Rencontres du Mérinos d’Arles”, marquées par le lancement officiel du GR®69 La Routo® et un défilé de mode de vêtements de pleine nature en laine mérinos d’Arles, en présence notamment de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre et d’une délégation de l’Unione Montana Valle Stura, partenaire de La Routo sur la partie piémontaise. Une transhumance avec près de 1500 brebis organisée par le Syndicat des Eleveurs du Mérinos d’Arles a rappelé la présence importante de l’élevage en Pays d’Arles et notamment de cette race qui porte le nom de la ville. Ces Rencontres, qui connaissent un beau succès, qui se veulent annuelles, sont un des évènements structurants permettant de faire vivre l’itinéraire de grande randonnée La Routo entre Arles et Borgo San Dalmazzo. Le CIQ de l’Hauture, quartier historique des bergers, propose en complément des manifestations permettant de mettre en lumière les métiers de bergers et éleveurs.

La Routo® au concours “Mon GR préféré” 2023 !

La Routo est en lice avec 7 autres GR® pour être élu « GR® préféré des français » pour 2023.
Mon GR® Préféré est une série de reportages vidéo présentant, chaque saison, huit itinéraires de grande randonnée en France en se focalisant sur des portions de GR® de 4 jours consécutifs.
Pour le GR®69 La Routo® la portion se situe entre Seyne et le col de Larche dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Découvrez-la en images : https://youtu.be/GeJx49gxIh4

Vous pouvez voter du 10 au 30 novembre 2022 via l’adresse : www.mongr.fr/sinspirer/actu/mon-gr-prefere-saison-6

Changement climatique : situation très tendue dans les alpages

La période de canicule actuelle n’est pas sans poser de graves problèmes sur l’ensemble du massif alpin, notamment concernant l’approvisionnement en eau des berger(e)s et des troupeaux. Cette saison d’alpage est en effet exceptionnelle. Un soleil de plomb, combiné à un déficit hydrique, métamorphose le massif et ses pâturages habituellement verdoyants. L’herbe jaunit et les ruisseaux de montagne se tarissent. Les sources sont également au plus bas dans certains quartiers. Cela oblige les bergers à adapter les rythmes de gardiennage, à repenser les itinéraires afin de trouver de l’eau pour le cheptel, voire à modifier les changements de quartier habituels. Chaque alpage présente toutefois ses propres caractéristiques, et les solutions adoptées doivent y être adaptées. Ces questions sont d’autant plus préoccupantes que les Alpes sont une des régions qui se réchauffent le plus rapidement en France. Il est ainsi nécessaire d’accélérer la mise en oeuvre des techniques de captage de l’eau de pluie réalisées depuis de nombreuses années (impluviums, citernes, abreuvoirs…). Certains éleveurs parlent désormais d’anticiper la descente d’alpage à l’automne si les pluies et orages annoncés régulièrement ne se déclenchent pas, mais encore faut-il avoir des solutions de repli pour nourrir les cheptels dans les vallées alpines et plaines de Provence.

Parution de “Grazing Communities”

GRAZING COMMUNITIES
Pastoralism on the Move and Biocultural Heritage Frictions
Edited by Letizia Bindi
Foreword by Tim Ingold
Afterword by Cyril Isnard
Contribution de Jean-Claude Duclos et Patrick Fabre
Berghahn Books – Environmental Anthropology and Ethnobiology
Renseignements : https://www.berghahnbooks.com/title/BindiGrazing

Brochure “Inspirations de rencontres Transhumance et Pastoralisme entre la Provence et les Alpes du Sud”

La Maison de la transhumance est heureuse de vous présenter sa nouvelle brochure présentant les principales manifestations organisées sur les territoires de la Provence aux Alpes du Sud : foires, fêtes de la transhumance, événements, journées en alpages… Elle sera mise à jour en continu pour vous permettre d’assister à ces temps de rencontre.
Cette brochure est en ligne dans la rubrique AGENDA du site.

Parution de la brochure “Transhumances, de la Provence aux Alpes” – Edition 2022

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un observatoire régional et national de la pratique de la transhumance et du dossier d’inscription de la transhumance au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité (UNESCO).

Brochure Transhumances Pce-Alpes 2022

LE TOPOGUIDE DU GR®69 LA ROUTO® EST DISPONIBLE !

“La Routo. De la Provence aux Alpes par les drailles”

D’Arles à Borgo San Dalmazzo dans le Piémont italien, 33 jours de randonnée.

Fédération Française de Randonnée avec l’appui technique des comités départementaux de la randonnée pédestre des Bouches-du-Rhône, du Var, des Alpes-de-Haute-Provence et de leurs bénévoles – Maison de la transhumance – Unione Montana Valle Stura

En vente dans notre boutique en ligne, sur le site monGR et en librairie.

Un défilé de mode pour lancer la gamme de vêtements de pleine nature en laine mérinos d’Arles !

Dans le cadre de la conférence de presse du Salon des Agricultures de Provence, qui se tiendra les 3, 4 et 5 juin prochains au Domaine du Merle, un défilé de mode a été organisé avec les bergers et bergères en formation sur le Domaine ! La gamme de vêtements de pleine nature en laine mérinos d’Arles a été ainsi présentée dans une ambiance festive, avec près d’une trentaine de modèles différents. La gamme complète sera lancée dans le commerce d’ici à l’automne prochain.

Lancement La Routo à Salon-de-Provence

Dimanche 1er mai, dans le cadre de la Fête de la transhumance de Salon-de-Provence, a été effectué le lancement officiel de la partie salonaise du GR69 La Routo, en présence de nombreux élus, avec des discours de Marianne Clarté, Présidente du Comité Bouches-du-Rhône de la FFRandonnée, Lionel Escoffier, Président de la Maison de la transhumance et Nicolas Isnard, maire de Salon-de-Provence. Une marche préalable a été organisée par la FFRandonnée entre le Domaine du Merle et la place Morgan, lieu symbolique de la transhumance, avec une cinquantaine de personnes.

Le dossier de reconnaissance de la transhumance à l’UNESCO déposé !

Fin mars 2022, le CORAM, copilote du dossier pour la France en partenariat avec l’Espagne, a déposé en ligne la demande auprès de l’UNESCO de reconnaissance de la transhumance au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité. Les autres pays partenaires sont : l’Albanie, la Roumanie, Andorre, le Luxembourg et la Croatie. Après instruction du dossier, l’inscription à l’UNESCO est espérée pour la fin de l’année 2023. Ces sept pays rejoindraient alors l’Italie, l’Autriche et la Grèce qui l’ont obtenue fin 2019.