Le Centre euro-méditerranéen de ressources sur la transhumance a été inauguré !

La cérémonie a réuni plus d’une centaine de personnes au domaine du Merle vendredi 30 août 2019 et a été marquée par  des prises de parole de : Carole Sinfort, Directrice déléguée aux Formations et à la politique Scientifique, Montpellier SupAgro, René Tramier, Président de la Maison de la transhumance, Catherine Tissandier, administratrice à la Caisse régionale Crédit Agricole Alpes Provence, Nicolas Isnard, Président du territoire du pays Salonais Métropole Aix-Marseille-Provence et Maire de Salon de Provence, Marie-Pierre Callet, Vice-Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône et Eliane Barreille, Vice-Présidente du Conseil régional SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur et Jean-Marc Zulesi, député.

Un document d’archives concernant la transhumance dans les années 1950 a été offert par le Président René Tramier à Emanuel Loris, Président de l’Unione Montana Valle Stura, dans le cadre du partenariat concernant le projet La Routo.

Une visite des espaces du centre de ressources et une présentation du site internet (en cours de formalisation) a permis aux nombreuses personnes présentes de découvrir les différentes fonctionnalités de ce nouvel outil mutualisé entre la Maison de la transhumance et Montpellier SupAgro.

 

Le sentier AMOUNTAGNA se développe !

Le sentier AMOUNTAGNA (commune de Villars-Colmars, dans les Alpes de haute-Provence), aménagé en 2010 grâce à un financement de type LEADER, vient d’être complété par la réouverture d’un sentier permettant d’accéder aux anciens près de fauche de la vallée de Chasse. Cet aménagement a été permis par un programme porté par CIPRA international, intitulé « SpeciAlps », qui vise à recenser, conserver et valoriser les joyaux naturels des communes alpines. CIPRA France accompagne ainsi la Communauté de Communes « Alpes Provence Verdon », choisie en tant que territoire pilote, dans la mise en œuvre de ses actions. Villars-Colmars, village membre de la CCAPV, a attiré l’attention de la CIPRA par sa volonté de faire vivre la commune et de soutenir le pastoralisme à travers le sentier AMOUNTAGNA et l’évènement annuel qui l’accompagne.
L’idée a alors émergé d’aménager une nouvelle partie de sentier axée sur la biodiversité et le pastoralisme. Des panneaux thématiques ont été réalisés grâce au soutien du projet « SpeciAlps », mais également « Alliances dans les Alpes » ainsi que la Communauté de communes Alpes Provence Verdon dans le cadre du projet Leader « Valorisation du pastoralisme ». La nouvelle portion de sentier a été aménagé au printemps 2019 et inauguré à l’occasion des 10 ans de la journée AMOUNTAGNA du 4 août 2019. Il s’agit là d’un très ancien sentier qui apparaît sur les vieilles cartes, mais qui avait presque disparu sous l’effet du temps. En empruntant ce sentier aujourd’hui restauré, c’est tout un patrimoine qui se révèle : ruines de cabanes, restanques d’anciens prés de fauche (…).
Les panneaux d’interprétation sont axés sur la biodiversité de la vallée ainsi que la place de l’Homme et des activités pastorales au sein de celle-ci. Les promeneurs pourront ainsi en apprendre plus sur le pin cembro, caractéristique des ubacs de la vallée de Chasse, sur le casse-noix moucheté, mais aussi sur la pratique séculaire des prés de fauche et les effets des activités humaines sur la transformation des paysages.

La journée du 4 août a été également l’occasion d’inaugurer une cabane restaurée, celle des Sagnes. Les travaux ont été conçus par le CERPAM et réalisés avec un réel talent par un artisan local, au bénéfice d’un Groupement pastoral. Une grande pièce à vivre équipée d’un évier, d’une douche avec eau chaude, une mezzanine pour le couchage, un rez de chaussée spacieux pour entreposer sel, filets, croquettes. Un projet qui marie à la perfection conservation du patrimoine bâti et modernisation de l’activité pastorale. L’opération a été rendue possible grâce au financement de la Région SUD-Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Europe (FEADER).

 

 

Le Collectif pour la Promotion du Mérinos d’Arles au mondial de tonte de moutons

Les championnats du monde de tonte de moutons se sont tenus pour la première fois en France, du 4 au 7 juillet 2019, à Le Dorat (Haute-Vienne). Le Collectif pour la Promotion du Mérinos d’Arles et la Maison de la transhumance étaient présents avec un espace dédié à la la race mérinos d’Arles et au projet de développement de vêtements de pleine nature. L’occasion de rencontrer l’ensemble de la filière laine française (tondeurs, négociants, artisans…) et internationale et de participer à un évènement unique en son genre, associant compétition acharnée, ambiance festive et découverte des métiers et produits associés à la laine. Trente-quatre nationalités étaient représentées, pour 300 compétiteurs, Ecosse, Pays de Galles et Nouvelle-Zélande remportant l’essentiel des médailles dans les concours tonte machine, tontes aux forces, tri de laine, par équipe et en individuel.

 

Parution de « Ma transhumance. Carnets de routo » d’Antoine de Baecque

27 mars 2019.

Editions Arthaud – Collection « L’esprit voyageur » – broché – 304 pages – 19,90 euros (voir la rubrique « boutique en ligne » de notre site)

Exposition « Bête à laine. Sur les pas du mérinos d’Arles »

Exposition prolongée jusqu’au 30 septembre 2019 !

Musée des Alpilles – Saint-Rémy-de-Provence. En partenariat avec la Maison de la transhumance.

   Programme exposition Bête à laine

 

Le projet de développement de vêtements d’activités de pleine nature labellisé « GIEE » !

Déposé par le « Collectif pour la Promotion du Mérinos d’Arles », le dossier « Amélioration de la qualité et de la valorisation de la laine Mérinos d’Arles par la création et le développement de vêtements d’activité de pleine nature » a été labellisé « GIEE » (Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental) par le Ministère de l’Agriculture en décembre 2018. Cette labellisation devrait aider à l’organisation de la phase de production de la laine dans les élevages et ouvrir la possibilité de quelques crédits d’animation.

Centre de ressources : l’aménagement des espaces continue en attendant l’inauguration prévue le 30 août.

Débutés en octobre 2017, les travaux liés à l’aménagement du Centre de ressources sur la transhumance se terminent au domaine du Merle (Salon-de-Provence). Au total, ce sont 165 m2 de locaux qui ont été rénovés et aménagés dans l’aile est du bâtiment principal, dit le « Château ». Le Centre est essentiellement constitué d’un espace de 80m2 équipé de rayonnages, d’armoires et de casiers répondant à la diversité des documents présents et adapté à la conservation des différents fonds (régulation de la température et de l’hygrométrie), ainsi que d’un espace de 15 m2 pourvu notamment d’ordinateurs pour la gestion des fonds et leur consultation.
L’inauguration aura lieu le 30 août 2019 avec une ouverture au public prévue à l’automne 2019.

« Les Bergers du Futur » récompensés au Festival du Film « Pastoralisme et Grands Espaces »

Le documentaire de Lionel Roux, « Les Bergers du Futur » a reçu le Grand Prix lors du Festival du Film « Pastoralisme et Grands Espaces » qui s’est tenu du 12 au 14 octobre 2018 à Grenoble.

Voir  : http://www.festival-pastoralismes.com

« Ils sont jeunes, diplômés, promis à un avenir tout tracé. Ils décident pourtant de s’engager dans une formation de « bergers salariés transhumants ». Que cherchent-ils vraiment ? Pendant une année, jour après jour, et avec l’école du Merle, à Salon-de-Provence, ils vont découvrir la société pastorale et tenter de devenir bergers. »

Une coproduction Les Contes Modernes, Les Productions du Lagon et France Télévisions.

Avec la participation du CNC, du Ministère du Travail et du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, et le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« Hautes Solitudes. Sur les traces des transhumants » – Anne Vallaeys sur France Inter

Lundi 30 juillet 2018
France Inter « Le temps d’un bivouac » : émission « La longue marche de la transhumance »
Podcast :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-temps-d-un-bivouac/le-temps-d-un-bivouac-30-juillet-2018-0

Vient de paraître : « La transhumance. Actualité d’une pratique millénaire »

C’est le parcours que des troupeaux font chaque année d’un « humus » à l’autre. C’est une pratique courante sur les rives de la Méditerranée, fondée sur la connaissance et l’expérience maîtrisées de deux espaces, la plaine et la montagne, ainsi rendues solidaires d’un même territoire mental. C’est le mode de vie d’éleveurs et de bergers sachant composer, pour le bien-être de leur troupeau et le leur, avec les paramètres naturels et culturels de ces différents milieux, en jouant une triple fonction, économique, environnementale et sociétale. Ancrée au plus profond de l’histoire humaine, messagère d’ouverture, de paix, de rêve et de liberté, la transhumance es un repère majeur pour qui veut reconnaître l’espace euro-méditerranéen comme sien.

Auteur : Jean-Claude Duclos, administrateur de la Maison de la transhumance.
Collection Les Patrimoines – Éditions Le Dauphiné Libéré – juin 2018

format : 15×21 – 52 pages – 8.5 €

(voir la rubrique « boutique en ligne » de notre site)